Superbe Vin Chaser–Le Gaura-Oeillet De Connexion

Superb-WIne-Chaser-rev.jpg
Collage par Marie Vaananen

Comment est-ce que les humains ont appris à la connaître et le nom des plantes? Depuis le début, nous avons eu une relation avec le monde naturel…une très profonde relation considérant que nous nous sommes appuyés sur les plantes à des fins de subsistance, de logement et de la médecine …pour notre vie. Nous ne pourrions pas vivre sans eux, nous avons donc dû être très en phase avec les plantes autour de nous. Ils étaient considérés comme des personnes dans leur propre droit, ayant leur propre être-ness, de l’individualité et de la personnalité. Nous ne pouvons pas vivre sans les plantes–qui n’a pas changé, mais notre relation à eux, est.
Marie Vaananen revient pour sa dernière Guest coup de gueule avec quelques réflexions sur les diverses façons de plantes sont oints avec leurs noms.
Les peuples autochtones nommé les plantes dans leurs communautés pour leur apparence, de comportement ou de ce que la plante a donné. Ces noms ne sont pas souvent traduire-mesure dans les conditions de l’anglais et varié, allant de tribu en tribu, tout comme les noms communs aujourd’hui encore.
Gaura lindheimeri a remporté le Prix du Jardin de Mérite de la Royal Horticultural Society….apparemment, le jardinage élite a vu quelque chose d’esthétiquement magnifique il. Les européens ont réintroduit ou sélectionné de nombreux Nord-Américains de plantes indigènes, jouait avec eux et les a livrés à nous, que nous sommes devenus bon ornementales jardiniers.

Portrait de C. S. Sargent, Francis Skinner et George Engelmann prises dans un studio dans le centre de Monterey, en Californie, au cours de leur voyage dans l’été de 1880 à examiner les arbres et les forêts de l’Ouest Américain, pour le Dixième du Recensement des États-unis. Photo par I. W. Taber courtoisie Gris Herbier Archives.

De nombreux noms donnés aux plantes qu’ils ont découvert (les plantes qui avaient déjà des noms dans les tribus) ont été à l’honneur d’un homme collègue, peut-être la première à documenter ou de publier dans un journal ou un célèbre botaniste (copinage nomial nomenclature?). Bien que les noms ont été de nombreuses fois un mash up de descriptive et devotive, c’était un autre niveau…un peu à l’écart de la relation profonde autochtones avaient avec les plantes. Ce système a permis d’établir un langage commun de plantes qui a été et est encore plus utile pour nous.
Lorsque les Européens ont découvert cette terre pour eux-mêmes, ils avaient aussi un intérêt dans les plantes…les plantes soutenue de leur vie aussi, mais comme ils étaient plus “avancé” pour la société, ils ont apporté un autre système de nommage…la nomenclature binomiale de Linné, basé dans le père de tant de langues, le Latin.

Gaura lindheimeri ‘Summer Breeze” photo courtoisie Jelitto Staudensamen GmbH

Je suis fasciné par les histoires autour de la dénomination des plantes.

Le nom de Gaura est attribuée à Linné provenant du grec signifiant: superbe. Bien sûr, les Britanniques avait raison! La tribu Lakota nommé le écarlate Gaura “sur s’unk oyu’spapi” qui se traduit par “qu’ils utilisent pour attraper un cheval”. Apparemment, l’usine a été mâché et rubJardins de France

Superbe Vin Chaser–Le Gaura-Oeillet De Connexion
Retour en haut